Nous utilisons des cookies (cookies CLAAS et de fournisseurs tiers, p. ex. Google Analytics) afin de vous faciliter la navigation sur notre site Internet et de vous proposer des contenus mieux adaptés à vos centres d'intérêt. Afin de vous permettre de poursuivre votre visite sur notre site Internet, seuls des cookies techniques sont placés sur votre ordinateur. Si vous acceptez les cookies, cette décision s'applique à tous les cookies (cookies à des fins de marketing inclus). Votre consentement est libre et peut être retiré à tout moment.

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Accepter

Communiqué de presse

CLAAS continue à se développer dans des conditions de marché incertaines

CLAAS, l’un des leaders mondiaux de la fabrication de machines agricoles, a engrangé un chiffre d’affaires de 3,898 milliards d’euros, ce qui est légèrement supérieur au chiffre record enregistré l’année précédente (3,889 milliards d’euros). Le résultat avant impôts a quant à lui baissé pour s’établir à 136 millions d’euros (contre 226 millions l’année précédente).

  • Légère hausse du chiffre d’affaires par rapport au niveau record de l’année précédente
  • Baisse du résultat avant impôts
  • Nouveau record pour les dépenses de Recherche et Développement
  • Perspectives pour 2020 : croissance modérée du chiffre d’affaires et maintien d’un résultat stable

« CLAAS s’est développé de manière stable dans un contexte de marché de plus en plus difficile. Malgré la baisse du résultat observée, nous avons maintenu le cap et investi massivement dans la poursuite de la numérisation et dans le renforcement de notre position sur le marché », explique Thomas Böck, président-directeur général du groupe CLAAS.

Le chiffre d’affaires a sensiblement augmenté en France et dans le reste de l’Europe occidentale. Les activités de base ont continué à se développer en Europe orientale. En revanche, les ventes ont baissé en Allemagne en raison des conditions météorologiques. Dans les pays non européens, la situation est contrastée, avec des ventes globalement inférieures à celles de l’année précédente.


Nouvelle hausse des dépenses de Recherche et Développement

Avec 244 millions d’euros, les investissements dans la Recherche et Développement ont atteint un nouveau sommet (contre 233 millions d’euros l’année précédente). En 2019, les projets souvent complexes menés dans ce cadre ont abouti à une série d’importants lancements de nouveaux produits.
La nouvelle moissonneuse-batteuse LEXION présentée cet été reste la machine la plus performante au monde pour les travaux de récolte, grâce à sa combinaison optimale entre éléments mécaniques et logiciels. Les modèles de présérie utilisés par des agriculteurs du monde entier ont démontré sa capacité à améliorer considérablement la productivité pendant la récolte. Lors du salon Agritechnica, CLAAS a présenté l’AXION TERRA TRAC, le seul tracteur à demi-train de chenilles entièrement suspendu. Les trains de chenilles TERRA TRAC déjà employés dans les moissonneuses-batteuses et les ensileuses protègent le sol grâce à leur large surface d’appui et offrent davantage de confort. DataConnect constitue la toute première solution de cloud-to-cloud compatible avec de multiples marques. À l’avenir, les agriculteurs pourront superviser l’ensemble de leur parc de machines au moyen d’une interface unique, peu importe que ces machines soient de la marque CLAAS, John Deere ou CNH Industrial. « Nous établissons de nouvelles normes numériques qui transcendent les barrières entre entreprises et nous réaffirmons ainsi le rôle de la technologie agricole en tant que moteur de l’innovation », estime Thomas Böck.

Augmentation des investissements dans les immobilisations corporelles

Les investissements physiques ont encore augmenté pour atteindre 125 millions d’EUR (contre 113 millions d’EUR l’année précédente). Au printemps, CLAAS a ouvert son nouveau centre d’essais et de validation au siège de Harsewinkel, qui a pour mission de tester le fonctionnement et la résistance des nouveaux composants de machines. Parallèlement à la réorganisation de la production de tracteurs menée en France, des préparatifs sont en cours pour opérer une modernisation similaire de la chaîne de montage des moissonneuses-batteuses en Allemagne. À ces évolutions viennent s’ajouter d’autres mesures de localisation de la production à Krasnodar ainsi que l’achèvement du nouvel entrepôt à rayonnages en hauteur de Hamm, qui améliorera encore l’efficacité de l’approvisionnement international en pièces de rechange.

Augmentation du nombre d’employés à l’échelle mondiale

Le nombre d’employés dans le monde a légèrement augmenté pour s’établir à 11 448 le 30 septembre 2019 (contre 11 132 employés l’année précédente). Le nombre d’employés a augmenté de 3,9 % pour atteindre 5 503 en Allemagne (contre 5 295 l’année précédente), et de 2,4 % pour atteindre 2 301 en France (contre 2 246 l’année précédente). Beaucoup de ces nouvelles embauches concernent des jeunes informaticiens et ingénieurs. Le nombre de stagiaires employés dans l’ensemble du groupe a progressé pour s’établir à 735 (contre 714 l’année précédente).

Le groupe CLAAS en chiffres

(IFRS)

2019

en millions d’EUR

2018

en millions d’EUR

Variation en %

Ventes

3 898,0

3 889,2

+0,2

EBITDA

280,3

372,7

-24,8

Résultat avant impôts

135,7

225,7

-39,9

Résultat net du groupe

96,3

152,0

-36,6

Flux de trésorerie disponible

-138,2

-83,9

-64,7

Capitaux propres

1 417,3

1.395,5

+1,6

Investissements physiques

125,4

113,3

+10,7

Recherche et développement

243,6

233,4

+4,4

Total du bilan

3 531,9

3 449,7

+2,4

Nombre d’employés à la date de clôture (30 septembre)

11 448

11 132

+2,8

Perspectives

Malgré les incertitudes à l’échelle régionale, CLAAS escompte un développement stable sur les marchés mondiaux du machinisme agricole pour l’exercice 2020. Compte tenu des conflits commerciaux internationaux qui couvent et de la menace d’un nouveau ralentissement de l’économie, on ne peut exclure d’éventuels effets négatifs sur le chiffre d’affaires et les résultats. Pour l’exercice en cours, CLAAS table néanmoins sur un chiffre d’affaires légèrement supérieur à celui de l’exercice précédent et sur un résultat avant impôts stable. Les efforts visant à accroître l’efficacité et à faire baisser durablement les coûts se poursuivront sans relâche au cours de cette année.